BLOG

4 croyances limitantes qui vous empêchent de vendre des sites plus chers

croyances-limitantes

4 croyances limitantes qui vous empêchent de vendre des sites plus chers

Dans cet article, je voudrais vous parler, comme son titre l’indique, des croyances limitantes qui vous empêchent de vendre des sites plus chers. Je constate qu’elles sont récurrentes chez mes élèves ; j’ai donc voulu partager avec vous mon avis sur ces croyances que vous avez peut-être, qui vous empêchent de vivre correctement de votre activité de Webmaster Freelance. Lisez bien jusqu’au bout, parce que j’aborderai LE un point qui revient le plus souvent quand j’en parle avec d’autres Webmasters !

Penser qu’il vous faut un ordinateur super puissant

Beaucoup de gens me contactent en me disant que leur ordinateur n’est probablement pas assez puissant pour créer des sites Internet.

C’est faux, chers Webmasters ! Vous n’avez pas besoin d’un ordinateur ultra puissant pour faire des sites internet.
Vous avez juste besoin d’un minimum de réactivité pour aller sur Internet.

Parfois, on peut avoir besoin d’outils connexes (Photoshop par exemple), mais cela tend à disparaître ; vous avez en ligne une multitude d’outils qui se sont rendus disponibles pour ‘remplacer’ ces outils connexes.
Par exemple, Photopea remplace Photoshop.

De même, en tant que Webmaster, vous n’avez pas besoin de savoir utiliser des outils de développement, puisqu’en tant que Webmaster, vous n’êtes pas vraiment un développeur.

Les grosses performances recherchées, c’est plutôt lorsque vous faites de la vidéo (YouTube) ou de la 3D.

Mais pour faire des sites internet, il faut juste un ordinateur fixe ou portable qui ne rame pas trop lorsque vous créez des sites.
D’un point de vue ergonomique, l’idéal est de travailler sur deux écrans, si possible. Si pas, c’est toujours faisable !

Évitez les Chromebook.

Faire un site Internet depuis un Smartphone ou Tablette, je n’ai personnellement jamais essayé, mais je pense que c’est possible. D’ailleurs à mon avis, ce doit être une vraie galère ! Ceux qui ont déjà essayé, laissez un commentaire svp, je suis curieux de savoir ;).

Impossible de vendre des sites plus cher car je ne vis pas en ville

Cette idée revient également beaucoup dans l’esprit des Webmasters débutants.
Et aussi qu’en ville on peut facturer plus cher qu’à la campagne.
Et aussi que les entreprises ont plus de budget en ville qu’à la campagne.

C’est une double fausse croyance, chers Webmasters !

Je ne sais pas vous, mais moi je viens de la campagne (du Beaujolais pour être plus précis). Donc je peux en parler !

Il y a aussi des entreprises qui se développent dans le milieu rural

À la campagne, il y a des entreprises aussi qu’on peut aider autour de chez nous.
Le filtre local pour trouver ses premiers clients, c’est d’ailleurs le meilleur à mon sens pour démarrer une carrière.
Les entreprises de la campagne se développent d’ailleurs tout aussi bien que les autres, notamment grâce au digital ; elles ont besoin de vous aussi !

Et en plus, on a une belle vue quand on travaille à la campagne ;).

En parlant du digital…

Quand on travaille en ligne, le marché devient beaucoup plus grand, et vous pouvez toucher le monde entier.

Déjà, rien qu’en France, il y a plus de 3 millions d’entreprises, cela vous laisse du choix ;).
Et vous pouvez les démarcher depuis votre canapé !

Je n’ai pas un portfolio (des réalisations) car je commence

Celle-là je l’entends très souvent aussi !
Mais selon moi, ça traduit une forme de déni. Quand on commence, il faut utiliser ce que l’on a.

Mettez en avant tous les projets que vous avez déjà fait, même les projets personnels, même si vos réalisations ne s’inscrivent pourtant pas dans le même domaine d’activité que celui de votre cible.
Si vous n’avez pas de projet à mettre en avant, alors créez-en un ou deux !

Cela vous permettra de pratiquer.

Je vous donne un exemple ; vous pouvez créer :

  • un site e-commerce pour les oeuvres d’art de votre cousine
  • un site de présentation de votre association de sport

Ces projets vous permettront d’agrémenter votre portfolio et surtout de monter en compétences tout en multipliant vos chances d’agrandir votre réseau !

À titre personnel, mon premier site internet professionnel était le site de ma discomobile quand j’étais DJ.
Puis après j’ai fait un autre site qui recensait les soirées dans ma région. ça m’a donné de la visibilité.

J’ai pris énormément de plaisir à faire ces 2 sites, tout en apprenant un maximum !
Par la suite, des amis m’ont demandé des précisions, m’ont orienté vers de potentiels demandeurs, etc…

Lorsque vous aurez des réalisations à montrer, essayez de les adapter à votre cible.
Si vous êtes spécialisé dans un domaine, alors faites des réalisations adaptées en amont à ce domaine ;).

Penser que vous devez maîtriser les outils à 100% avant de faire un site

Cette idée reçue me laisse perplexe ; je la comprends, mais je la trouve bête (désolé si je vous vexe !).
Parce qu’on ne connaît jamais tout, surtout sur Internet !

Je vais vous donner un secret : la plupart des projets que je prends me font peur car il y a toujours une zone d’ombre, où je manque d’expérience, que je ne maîtrise pas très bien, voire que je n’ai jamais fait !

Un outil nouveau à connecter, un design un peu compliqué…

Décomplexez-vous, chers Webmasters ; c’est NORMAL de ne pas tout savoir surtout sur le web.
Vous croyez que moi je sais tout, même aujourd’hui ? Bien sûr que non !
Mais, comme vous j’ai cette tendance à vouloir tout maîtriser pour me sentir le plus confortable possible.

La vérité, c’est que j’ai accepté que je ne pourrai jamais tout contrôler.
Et que c’est bien !

C’est justement en ayant des petites zones d’ombre dans des projets que l’on apprend à se dépasser et à grandir.

L’important, c’est d’avoir le minimum de culture web pour s’adapter et savoir où trouver les informations pour se former.

Une dernière chose pour en finir avec ce point ; demandez à tous les entrepreneurs qui ont réussi, ils ont tous, à un moment ou à un autre, accepté de faire des choses qu’ils ne savaient pas faire à la base…c’est stressant et inconfortable mais ça fait GRANDIR et PROGRESSER.

Plus d’excuses, chers Webmasters, lancez-vous !!

Conclusion

Voilà, chers Webmasters, j’espère que j’ai mis à mal vos croyances limitantes et que vous êtes déjà en train de prospecter, créer un site pour avoir une réalisation, d’acheter un ordinateur pas trop cher ou d’accepter de réaliser une prestation que vous ne maîtrisez pas (encore) à 100% !

Est-ce que cela vous a aidé ? Si oui, si vous avez apprécié cet article, partagez-le !
Mettez un commentaire si vous avez d’autres peurs que vous souhaitez qu’on aborde dans ce blog, je suis curieux et impatient de les lire pour vous aider à les combattre !

La semaine prochaine, je vous donnerai 7 conseils pour vendre des sites Internet plus chers quand on est débutant ;).

Pour aller plus loin

Pensez à me suivre sur mes réseaux sociaux, à vous abonner au groupe Facebook francophone des Freelances Webmasters (liens ci-dessous) !
Si vous songez à connaître davantage le métier de Webmaster, je vous donne les liens vers mes formations Découverte (gratuite) et Devenir Freelance Webmaster en 8 semaines (payante).

À la semaine prochaine les Webmasters !

Johann
Johann
Freelance Webmaster, et Web Entrepreneur je partage mes conseils sur la création de site Internet, le Freelancing et le Digital Nomadime.

Rejoignez WebAndFree sur les réseaux

Youtube Facebook Instagram Linkedin

Partager cet article

Vous aimerez sûrement aussi

Dans le même genre que "4 croyances limitantes qui vous empêchent de vendre des sites plus chers" je vous invite à continuer votre lecture avec :

3 réponses

  1. Merci pour cette vidéo anti-stress!
    Pour ma part, je serais plutôt dans la raison qui donc, n’est pas du tout recevable : l’envie de maîtriser à 100% l’outil pour me sentir pertinent face au client ^^;

    En fait mon appréhension est double : en tant que débutant, j’ai encore énormément à apprendre. Pourtant, je me retrouve déjà avec des interrogations des clients pour lesquelles je n’ai aucune certitude de ma réponse.
    Par exemple, pour une e-boutique basique, il n’est pas évident de bien choisir les moyens à utiliser. Pour le moment, je me penche sur woocommerce mais après tout, pourquoi le client n’irait pas se faire un site rapidement sur une plateforme de « création rapide »? Pourquoi on prendrait pas plutôt prestashop?
    Même s’il y a des raisons principales à tout ça, dans le détail, ce n’est pas évident d’expliquer le choix.

    Bien sûr, l’objectif va être aussi que ça me rapporte! Et c’est justement ce point qui vient se greffer sur ma sensation de besoin de maitriser au plus possible les outils : c’est à dire que ça ne concerne pas uniquement ma pomme!

    Je veux dire : si je me fais un site pour moi, bon voilà je ne vais pas appréhender et tester plein de trucs, au final seul moi sera impacté.
    Tandis que là, en fonction des décisions et des choix faits pour la création d’un site pour un client, ça impactera directement son business : ça a un côté hyper effrayant pour ma part.
    Alors évidemment, en tant que « Super-Héros » (j’ai bien retenu les leçons hein? 😉 ), je me dois d’apporter de l’aide aux clients désemparés par l’univers du web! Mais le souci actuellement, c’est que je me retrouve parfois face à des situations chez un client où , intérieurement, je me dis « mais qu’est-ce que je fiche là? J’en sais strictement rien de son problème, et bonjour les conséquences si je supprime un truc qu’il faut pas par exemple! »

    Alors c’est certain qu’avec ta formation, ça me permet de relativiser de me dire « attends mon mentor lui il ferait quoi? Ah oui c’est vrai le pote google! » Mais là aussi parfois, je lis les conseils du pote google et je suis là devant l’écran : « euuuuuh……késkidi??? » et le client derrière qui attend que ça fonctionne…

    Bref bref, tout ça pour dire qu’il y a parfois une sorte de « multi-canaux » pour une même croyance limitante. C’est ça qui n’est pas toujours facile à gérer pour ma part…

    En tout cas merci pour la vidéo, je vais m’en inspirer pour atténuer mes angoisses de « débutant novice » qui se sent encore au mode tutorial du jeu! XD

    1. Salut Fantou,
      Comme on l’a déjà évoqué ensemble c’est normal d’avoir ces peurs là… C’est même sain.
      Il y en a certes beaucoup au début, et il y en aura toujours. Une solution peut être de se spécialiser sur une technologie et de ne faire que cela afin de devenir un expert. Mais il y a toujours un projet qui arrive, avec une inconnue, que tu n’as pas prévu.
      Si je reprends ton exemple d’e-boutique basique :
      Si le client est venu vers toi, c’est déjà qu’il ne souhaite pas s’en occuper et donc pas utiliser une plateforme de création rapide.
      Ensuite quelle solution choisir ? Regarde ce que tu maîtrises déjà un petit peu ? WordPress ? Woocommerce ? Dans ce cas tu peux passer une semaine à tester WordPress, te former à Woocommerce et proposer ensuite ton devis pour le client.
      Et si toutefois tu ne te sens vraiment pas à l’aise, tu peux aussi dire que tu ne peux pas réaliser cette prestation. Ce n’est pas grave et t’empêche pas de te former davantage pour la prochaine fois.
      L’important ce n’est pas la vitesse, c’est l’évolution.
      Bien à toi.

  2. Salut Johann,

    Effectivement il convient que je respire un bon coup, que je prenne du recul et que je prenne les choses une à une, ça sera beaucoup plus zen!
    Tu vas pouvoir ouvrir un cabinet de psy du web aussi! 😀

    Merci pour les conseils et la relativisation en tout cas, je vais m’en inspirer grandement pour évoluer sereinement. Comme on dit : il faut savoir se dépêcher lentement! 😀

Répondre à Fantou Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rejoignez la newsletter

Newsletter