BLOG

Comment devenir Webmaster indépendant ?

comment-devenir-webmaster-freelance

Comment devenir Webmaster indépendant ?

Envie de devenir Webmaster ? Vous êtes au bon endroit 😉 ! Dans cet article, je vais vous donner mes impressions sur le métier de Webmaster, vous donner des conseils sur le chemin à emprunter pour votre avenir en tant que Webmaster. Restez bien avec moi jusqu’au bout de cet article, vous y trouverez quelques liens fort intéressants pour vous ;).

Qui suis-je pour t’expliquer comment devenir Webmaster ?

Hello, je m’appelle Johann, je suis Webmaster Freelance, Digital Nomad et je fais des sites Internet depuis que je suis tout petit.
J’adore ça, c’est ma passion et j’en ai fait mon métier aujourd’hui.
Je suis donc très bien placé pour vous en parler !

Lorsque j’étais à l’école, j’étais déjà passionné d’informatique. En 1996, lorsque j’allais voir ma conseillère d’orientation, je lui disais que je voulais devenir Webmaster (le mot Webmaster existe depuis l’apparition d’Internet dans les années 90). A l’époque, c’était un emploi tout neuf ; il venait juste de sortir dans les fiches métiers Onisep.
Elle m’a conseillé de faire un Bac S pour pouvoir exercer ce métier. Pas de panique si vous avez ça en tête ; les choses se sont goupillées de telle façon que je n’ai pas suivi ce parcours mais j’ai quand même réussi à en faire mon métier !

Le métier de Webmaster : c’est quoi ?

Un Webmaster, c’est la personne qui s’occupe d’un site Internet, depuis sa conception jusqu’à sa maintenance.
A travers cette simple définition, vous avez déjà compris que ce professionnel s’occupe de pas mal de choses !

Aujourd’hui, le métier de Webmaster est somme toute assez difficile à définir précisément ; il pourrait se décomposer en plusieurs métiers à part entière.

Il englobe pas mal de missions ! Prenons l’exemple d’une agence digitale lambda ; une agence digitale s’occupe elle aussi de la conception de sites Internet jusqu’à leur maintenance.
L’équipe d’une agence digitale est composée de plusieurs professionnels tels que :

  • Le commercial : il va chercher les clients, décroche les contrats, fait la promotion de l’agence digitale, s’occupe de la relation client.
  • Le chef de projet Web : c’est un créateur numérique chevronné, il a pas mal d’expérience. Il est capable d’attribuer les bonnes ressources en termes de personnel, accompagne le projet du début à la fin.
  • Le graphiste : il s’occupe de l’aspect esthétique, récupère la charte graphique du client, crée le logo et la maquette du site en fonction des besoins récoltés.
  • L’intégrateur : il transforme la charte graphique, les images créées par le graphiste en code HTML (il en possède de solides connaissances). Il peut également intégrer la maquette graphique dans un CMS (Content Management System) tel que WordPress.
  • Les développeurs Web, spécialisés dans les langages codés :
    • Le développeur Front End : il s’agit de ce qui est visible pour l’utilisateur concernant un site Internet (l’aspect des pages, la disposition des images, des textes, etc…).
    • Le développeur Back End : il s’agit de ce qui n’est pas visible pour l’utilisateur concernant un site Internet ; le bon fonctionnement des formulaires de contact par exemple.
  • Les métiers qui concernent le réseau pour :
    • héberger le site,
    • le mettre en ligne,
    • le rendre accessible à tous,
    • etc…
  • Le rédacteur Web : c’est celui qui rédige tous les contenus du site Internet en tenant compte de son référencement naturel (en travaillant autour de mots-clés),
  • Et encore plein d’autres !

Tout ça pour vous dire que, si vous voulez devenir Webmaster (donc si vous voulez vous occuper de la création des sites de vos futurs clients jusqu’à leur maintenance), vous avez un paquet de techniques à assimiler !
Mais n’ayez pas peur ; même si vous ne savez pas par où commencer, je vais tenter de vous guider pour démarrer à travers cet article ;).

Les choses à savoir pour devenir Webmaster

Selon moi, pour devenir Webmaster, il vous faut être un peu créatif et aussi aimer l’aspect technique.

Apprendre les langages HTML et CSS

C’est la toute première chose qu’il vous faut apprendre si vous voulez devenir Webmaster. Vous DEVEZ développer des connaissances de base sur ces langages. Rassurez-vous ; pour ceux qui n’aiment pas le code, ce ne sont pas des langages très compliqués à assimiler.
Vous devez savoir comment mettre une couleur, changer une image d’arrière-plan, comprendre comment fonctionne le responsive design (c’est la faculté d’une page Web à s’adapter à la taille de l’écran sur lequel elle s’affiche).
Rien qu’en sachant faire ça, vous pouvez commencer à construire de petits sites et les monétiser.

Les bases des langages JavaScript et PHP

Apprenez aussi les bases des langages Javascripts et PHP ; c’est le minimum si vous voulez comprendre le fonctionnement back-end d’une page Web.

Apprendre à utiliser les CMS ; notamment WordPress

Plus de 40% des sites Internet existants sont créés grâce à WordPress ! Sachant cela, si vous choisissez de faire du développement sur WordPress, vous savez déjà que vous aurez de la demande.
Travailler sur WordPress va vous permettre :

  • de comprendre la logique d’un CMS,
  • de trouver un emploi si vous voulez vous spécialiser dans le développement PHP ; WordPress a constamment besoin de créer de nouvelles extensions,
  • de mieux comprendre comment fonctionne le référencement naturel (SEO),
  • de comprendre comment fonctionne un site moderne avec un système de gestion de contenus,
  • de mieux appréhender l’aspect ‘gestion de projet’ également ; vous pourrez expérimenter la formation de vos clients sur leur site Internet par exemple,
  • Etc…

A vous de voir en fonction de ce qui vous plaît ! Beaucoup de Webmasters choisissent une spécialité en fonction de leurs goûts et leur niveau.
Certains ne se spécialisent jamais vraiment mais préfèrent apprendre plein de choses (comme moi) et restent un peu généralistes (avec tout de même quelques compétences un peu plus développées que d’autres).

La spécialisation pour devenir Webmaster : un passage obligé ?

La réponse est non, chers (futurs) débutants !
Si dès le début vous commencez à vous poser la question de votre spécialisation, vous ne saurez pas par où commencer et, au final, vous n’entamerez absolument aucune démarche.

Arrêtez de réfléchir et concentrez-vous déjà sur les bases ; si vous aimez particulièrement quelque chose ou êtes doué pour certaines tâches, tout viendra naturellement.

Le profil du spécialiste

Le Webmaster spécialiste est un Webmaster qui a suivi des formations bien spécifiques dans un domaine précis.
Par exemple, un Webmaster peut se spécialiser :

  • Dans la rédaction Web,
  • Dans le référencement naturel (SEO),
  • Dans le développement Web d’extensions ou d’applications,
  • Dans le multimédia (Community Management),
  • Dans l’analyse statistiques (Google Analytics),
  • En techniques de marketing en ligne,
  • Etc…

Ainsi, il peut facturer ce service d’expert plus cher que ses concurrents généralistes parce que son expérience et son goût pour cette spécialité rendra sa prestation plus qualitative !
L’inconvénient de ce profil est qu’il a plus de mal à s’adapter en cas d’imprévu, de situations plus complexes que ce dont il a l’habitude.

Le profil du multi-potentiel

Pour ceux qui ne souhaitent pas se spécialiser (c’est un peu mon cas), je souhaite vous parler de quelque chose qui m’a aidé ; la découverte des profils en T.
Un profil en T, c’est un profil qui a un bon niveau dans plusieurs domaines mais qui est tout de même plus doué pour une mission bien spécifique. Ce n’est pas un expert mais ce profil est tout de même capable de faire beaucoup de choses ; il est multi-potentiel.
Si vous ne parvenez pas à décider si vous êtes multi-potentiel ou pas, vous faites peut-être partie de ces profils en T.
N’en soyez pas déçus ; les profils multi-potentiels font partie de ceux qui parviennent plus facilement à s’adapter à n’importe quelle situation !

Mon avis

Mon objectif ici n’est pas de vous dire qu’il est mieux d’être multi-potentiel que spécialiste ou inversement ; je dis juste que ces deux profils ont leurs avantages et leurs inconvénients !
Et, de toute façon, comme je vous l’ai dit plus haut, le scénario le plus probable est que ça vous viendra tout naturellement !

Quel diplôme pour devenir Webmaster : apprendre à l’école ou apprendre par soi-même ?

Il est tout à fait normal de se poser cette question !

Mon passage à l’école

Dans mon cas, j’ai appris beaucoup de choses par moi-même sur la création de sites Web (dès que j’ai eu 10 ans, je m’y suis mis !) avec Front Page.
Quand j’étais plus jeune, je pensais que c’était impossible de trouver du travail si je n’avais pas un diplôme à mettre en valeur. A l’époque, je ne me projetais pas encore en tant qu’entrepreneur.

Du coup, j’ai fait le nécessaire :

  • J’ai choisi un cursus scolaire solide,
  • J’ai pris un crédit pour aller dans une école d’ingénieur.

Finalement, je me rends compte qu’en effet, lors de mes études, j’ai appris pas mal de choses mais elles ne m’ont pas forcément beaucoup aidé dans ma vie professionnelle.

Être autodidacte

La grosse différence entre les écoliers et les autodidactes, c’est la passion ; quand vous êtes autodidacte, vous êtes passionné, donc vous apprenez plus vite !
Tout simplement parce que les autodidactes aiment ce qu’ils font, et ça ne les dérange pas de passer 5 heures par soir après une journée de boulot à créer des sites Internet.

Mon avis

La passion l’emporte sur le parcours scolaire

Je suis à fond pour l’autodidaxie !!!!!!
L’avantage à notre époque est qu’il y a énormément d’outils disponibles sur Internet pour apprendre à devenir Webmaster.
Vous pouvez apprendre ce métier sans problème sans passer par l’école ; je vous parie que vous serez même meilleur que ceux qui sont passés par l’école simplement parce que vous y aurez passé plus d’heures, parce que vous aimez ce que vous faites. VOUS AVEZ CHOISI CE MÉTIER !!!

Le fait d’être autodidacte vous permet d’aller directement trouver du boulot sans passer par la case école.
Je dirais même que l’école, c’est plutôt pour ceux qui ne savent pas vraiment quoi faire, qui aiment vaguement l’informatique et qui se lancent par défaut dans ce genre de cursus (peut-être pas tous, mais la majorité des élèves selon moi).

Les avancées techniques toujours plus rapides

Les écoles n’ont pas le temps de mettre à jour leurs programmes en fonction des avancées techniques parce que ces dernières sont beaucoup trop rapides.
Par contre, en tant qu’autodidacte, vous aurez mis en place une routine de veille technologique qui fera que vous serez toujours au courant des dernières nouveautés et peut-être même que vous deviendrez les meilleurs pour proposer des services dans ces nouveautés (notamment pour ceux qui veulent se spécialiser).

Devenir Webmaster et commencer à gagner sa vie

Devenir salarié

Avant, je faisais partie des personnes qui avaient besoin qu’on les pousse un peu pour faire quelque chose ; je manquais un peu d’autodiscipline.
De plus, j’étais bloqué par mes croyances limitantes ; je pensais qu’il était très difficile d’ouvrir sa propre entreprise.
Le passage par la case salariat a été bénéfique dans le sens où ça a été très formateur :

  • Cela m’a aidé à me décomplexer, je n’étais pas sûr de moi au début,
  • Dans une équipe, on partage des valeurs et du savoir,
  • Dans une agence, vous travaillez généralement sur des gros projets (50 000€ ou plus) ; ça vous aide à aller au-delà de ce que vous pensez être vos limites.

Si vous n’êtes pas tellement sûr de vous, vous pouvez passer par la case salariat ; vous allez apprendre énormément de choses sur le plan technique (et gestion de projet aussi). C’est un bon compromis !
Par contre, la transition vers le statut de Freelance pourra être un peu difficile ; c’est dur de changer la mentalité dans laquelle on s’est installé.
La salariat vous installe dans un certain confort ; vous n’avez pas besoin de vous demander comment faire tomber l’argent tous les mois, il tombe. Vous ne développez donc pas d’autres compétences très utiles à un Freelance telles que le marketing, la promotion de ses compétences, faire face à la concurrence, etc…
La transition pourra être un peu dure à cause de cela.

Devenir indépendant

Si vous voulez gagner du temps sur votre plan de carrière, devenir Webmaster Freelance est pour moi la meilleure solution ; vous allez plus rapidement être dégourdis !
Par contre, être Freelance demande beaucoup plus d’autodiscipline. Vous travaillez seul, vous êtes donc seul à gérer :

  • votre planning,
  • vos clients,
  • votre prospection,
  • vos délais,
  • les éventuels problèmes,
  • les papiers administratifs,
  • la comptabilité,
  • les éventuels échecs,
  • etc…

Mon avis

Pour être passé par ces deux situations, je peux vous donner mon avis sur la question. Sachant tout cela, ce choix dépend de votre personnalité : si vous êtes autodidacte, aimez apprendre par vous-même, aimez être seul, voyez les opportunités partout autour de vous, alors vous êtes plutôt faits pour être Freelance. Sinon, passez plutôt par la case salariat !
Sachez tout de même que, selon moi, plus vous démarrez jeune en tant qu’indépendant, moins il sera difficile de prendre confiance en vous et de faire grossir votre entreprise.

Formation gratuite pour découvrir le métier de Webmaster Freelance

Formation métier webmaster gratuite
PLAN DE LA FORMATION GRATUITE DÉCOUVERTE MÉTIER WEBMASTER

Recevoir la formation découverte gratuitement

Pas de SPAM, chez WebandFree nous détestons ça.
Il est possible de se désabonner à tout moment.

Bonus 1 : Les qualités qu’il faut pour devenir Webmaster

Pour devenir Webmaster, pour avez besoin de développer les qualités / compétences suivantes :

  • Aimer chercher par vous-même,
  • Aimer faire de la veille technologique et vous demander comment les nouveautés pourraient servir davantage vos clients,
  • Être force de proposition pour réaliser au mieux les projets de vos clients,
  • Savoir prendre soin de la relation client :
    • Savoir construire une proposition commerciale pour présenter vos devis,
    • Respecter les délais que vous annoncez, ou négocier les retards,
    • Relancer vos clients en cas de retard pour les informations qu’ils doivent vous donner afin d’assurer la bonne marche du projet,
    • Informer vos clients de l’avancée du projet,
  • Être un minimum généraliste :
    • Créativité,
    • Rigueur,
    • Technique,
    • Qualités rédactionnelles,
    • Multimédia et communication : Connaître un minimum les réseaux sociaux (au moins ceux sur lesquels vous êtes présents),
    • Connaître un minimum les langages codés qui permettent de faire fonctionner un site Internet,
    • Etc…

Bonus 2 : Peut-on se former pour devenir Webmaster quand on a déjà un emploi ?

La réponse est oui, bien évidemment !
Vous pouvez tout à fait vous renseigner et suivre une formation en ligne en plus de votre job de salarié qui pourra vous permettre de devenir Webmaster à votre rythme, sans pression !
Quelques-uns de mes élèves ont d’ailleurs suivi ma formation et se sont lancés à leur tour tout en restant salariés le temps que leur activité d’indépendants décolle.
C’est possible, chers (futurs) Webmasters 😉 !

Bonus 3 : Consultez la fiche métier du Webmaster !

Vous voulez avoir un peu plus de détails ?
Pas de souci ! Cliquez ici pour consulter la fiche métier complète du Webmaster !

Découvrir la formation complète
DEVENIR FREELANCE WEBMASTER™

L'unique formation en ligne pour découvrir et apprendre les bases du métier de Webmaster, démarrer son activité de Freelance, trouver ses premiers clients, gagner ses premiers euros et être capable d'évoluer de manière autonome.

Financements possibles

Conclusion

Voilà, chers futurs Webmasters, j’espère que cet article aura été clair !
Résumons tout de même ce que nous venons de voir ensemble. Pour devenir Webmaster, il vous faudra :

  • Connaître les bases des langages suivants :
    • HTML,
    • CSS,
    • PHP (juste comprendre comment ça marche, pour votre culture de Webmaster),
    • JavaScript (idem),
  • Apprendre à utiliser un système de gestion de contenu (CMS), tel que:
    • WordPress,
    • Prestashop pour faire du e-commerce de façon plus poussée,
    • Magento pour faire du e-commerce de façon encore plus poussée,
    • Pourquoi pas aussi apprendre à utiliser des plateformes en lignes telles que Shopify qui fonctionne très bien,
  • Ensuite, petit à petit, vous allez naturellement apprendre plusieurs choses, ouvrir vos horizons :
    • Apprendre à gérer un serveur,
    • Apprendre à acheter un nom de domaine,
    • Apprendre à coder une extension,
    • Apprendre gérer un projet web du début à la fin,
    • Apprendre à promouvoir un site Internet,
    • Apprendre à rédiger des contenus d’un site Internet,
    • Peut-être que vous choisirez naturellement une spécialité parmi les missions liées au métier de Webmaster que vous allez devoir développer. Ou pas 😉 !
  • Pas forcément passer par la case école ; pour moi, vous n’en avez pas besoin pour devenir un bon Webmaster ! Vous pouvez à la rigueur faire des certifications en ligne, notamment si vous voulez vous spécialiser.
  • Choisir si vous voulez devenir salarié ou indépendant, en fonction de votre personnalité et de votre rapport avec l’autodidaxie et l’autodiscipline.

Si vous avez la moindre question, contactez-moi ou compléter la zone de commentaire en dessous ; je prendrai plaisir à répondre à vos questions !

Pour aller plus loin

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les autres ! Pensez à suivre les actus de WebAndFree sur Instagram et à vous abonner au groupe Facebook francophone des Freelances Webmasters !

Si vous songez à connaître davantage le métier de Webmaster, je vous donne les liens vers mes formations Découverte (gratuite) et Devenir Freelance Webmaster (payante).

À la semaine prochaine pour un autre article, chers (futurs) Webmasters !

Johann
Johann
Freelance Webmaster, et Web Entrepreneur je partage mes conseils sur la création de site Internet, le Freelancing et le Digital Nomadime.

Rejoignez WebAndFree sur les réseaux

Youtube Facebook Instagram Linkedin

Partager cet article

Vous aimerez sûrement aussi

Dans le même genre que "Comment devenir Webmaster indépendant ?" je vous invite à continuer votre lecture avec :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rejoignez la newsletter

Newsletter