BLOG

Comment gérer des side projects quand on est Freelance Webmaster ?

Side-project

Comment gérer des side projects quand on est Freelance Webmaster ?

Quand on est indépendant (donc quand on a une certaine liberté dans la gestion de son planning), avoir des side projects, c’est vraiment le top. On s’ouvre potentiellement à de supers opportunités et ça permet de faire autre chose, s’aérer un peu la tête de temps en temps. Par contre, ça peut être un peu difficile à gérer quand on n’a pas l’habitude. Restez avec moi, je vais vous partager ma propre expérience à travers cet article ; j’ai moi-même réalisé pas mal de side project depuis que je travaille en tant qu’indépendant. Tous n’ont pas abouti mais je n’ai aucun regret et je vais continuer à en gérer ! Restez bien avec moi jusqu’au bout pour avoir l’intégralité de ma stratégie, pour vous donner envie de commencer à réaliser dès maintenant votre propre side project !

Qu’est-ce qu’un side project ?

Un side project, c’est un projet que l’on mène en parallèle de son activité de Freelance, qui a généralement (mais pas toujours) pour but de gagner un revenu complémentaire.
En gérer un ou plusieurs n’est pas du tout obligatoire en tant que Freelance.

Au cours de ma carrière de Freelance, j’ai dû créer et travailler sur une dizaine de side projects. Tous n’ont pas abouti.
Par exemple, le travail que je réalise pour mon école de Webmasters en ligne Web and Free constitue mon plus beau side project. J’en suis très fier !
A tel point qu’à présent, je considère presque ce side project comme un projet à temps plein.

Pourquoi faire des side projects ?

En tant que Freelance, il y a vraiment plein de bonnes raisons de créer et travailler sur des side projects :

  • L’envie d’entreprendre (qui ne vous âche jamais une fois que vous êtes lancés ;)),
  • L’envie de se donner un challenge,
  • L’envie d’apprendre,
  • L’envie de décorréler son temps de l’argent,
  • L’envie d’associer des passions à une réelle valeur ajoutée pour soi et pour les autres.

Je suis certain qu’au moins l’une de ces raisons vous parle, chers Webmasters 😉 !

La recette magique d’un side project

Ayant créé pas mal de side project, je commence à avoir une idée de l’équation qui fonctionne. Voyons cela ensemble !

Avoir une véritable passion pour la thématique à la base

Même si la passion se gagne en pratiquant, la petite flamme du début fait beaucoup. Pour qu’un side project tienne sur le long terme, vous devez à mon sens avoir cette petite flamme. Sinon vous avez moins de chances que ça prenne et vous allez vous essouffler.
Si vous pensez à quelque chose, une idée en vous levant le matin et en allant vous coucher le soir, alors vous avez peut-être là matière à créer un side project !

Avoir l’envie d’aider

Pour un bon side project, vous devez avoir l’envie d’aider dans vos tripes. Par exemple, lorsque j’ai lancé mon projet ‘jevendslaboutique.com’, j’avais vraiment envie d’aider mon beau-père à vendre son commerce pour qu’il puisse partir sereinement à la retraite.
Votre motivation doit venir du coeur !
Idem pour Web and Free ; lorsque j’ai aidé les premières personnes à devenir Freelance Webmaster, je me suis rendue compte que j’avais adoré ça. J’ai donc tout naturellement développé ce projet pour tenter de toucher plus de gens. J’ai vraiment l’envie d’aider mes élèves à réaliser leur rêve !

Tester le marché (pour les projets à vocation économique)

Dans le cas d’un projet que vous souhaitez rendre rentable, vous devez absolument tester rapidement votre idée sur le marché.
Lorsque vous avez une idée de génie à un moment donné, vous la notez dans votre liste d’idées rapidement accessible, comme ça vous pouvez revenir dessus. Lorsque vous revenez dessus, vous vous rendez compte que vous allez avoir besoin des personnes potentiellement intéressées par cette idée.
Vous pouvez donc créer un formulaire pour sonder votre marché. Vous allez commencer à vous présenter, à parler de votre idée à votre cible et vous allez peut-être vous rendre compte que votre idée va changer en cours de route.
Peut-être même que votre idée n’est tout simplement pas bonne ; si c’est le cas, vous vous êtes évité une grosse perte de temps !

Si vous avez un produit à vendre, la pré-vente peut être envisagée ; vous créez une partie du produit et vous le rendez accessible. Ceux qui vous auront fait confiance dès le début bénéficieront d’une belle réduction et seront mieux accompagnés que les autres 😉 !
En plus ça vous forcera à rapidement mettre votre idée sur pieds puisque vous aurez les premiers clients qui attendent après !

Les points de vigilance

Attention à votre planning

Profitez de vos moments d’inspirations

A titre personnel, j’ai du mal à switcher entre mon activité principale et mes side projects. L’énergie consommée n’est pas la même ; ça rend le mélange difficile parfois !

Il y a des jours où vous allez être inspirés pour créer du contenu. Et puis d’autres non. Si vous êtes inspirés, faites-le tout de suite ; ça ira tout seul et vous ne perdrez pas de temps.
Si vous ne l’êtes pas, consacrez votre énergie à faire quelque chose de plus opérationnel (votre comptabilité, répondre à vos clients, etc…).

Gardez des plages horaires spécialement dédiées à vos side projects

Si je prends mon exemple, avant je démarrais mes journées par la lecture de mes mails. Une fois que j’étais rentré dans ma boîte de réception, lorsque je relevais la tête, je réalisais que je n’avais pas consacré le temps que j’espérais à mon projet…
Maintenant, je me bloque un créneau tous les matins de 8h à 10h spécialement pour mes side projects, sans ouvrir ma boîte mail. Mes clients attendront 10h avant d’avoir une réponse ; ce n’est pas très grave.

Fixez-vous des objectifs précis

Chaque trimestre, notez-vous les objectifs que vous devez atteindre pour votre activité principale, mais aussi pour vos side projects.
Vous aurez besoin de vous piloter pour maintenir en vie vos side-projects ; c’est souvent le cas, on aime lancer des projets mais on aime moins les maintenir ! Vous devez donc vous piloter tous les mois ou tous les trimestres en vous fixant des objectifs à atteindre.
Posez-vous toujours la question suivante : “qu’est-ce qu’un professionnel du domaine me conseillerait pour faire avancer le projet ?”.

Travaillez aussi en rétro-planning peut-être intéressant ; partir de la date souhaitée de la finalisation du projet et dérouler jusqu’à aujourd’hui peut vous motiver davantage ; ça marche sur moi en tout cas !

Allez aussi consulter mon article dans lequel je structure mon planning de Freelance en me divisant en trois personnes :

  • le Boss,
  • le Manager,
  • l’Exécutant.

Cette façon de voir les choses m’aide beaucoup à m’organiser ! Mais je n’en dis pas plus ici ; consulter mon article sur le sujet (ça peut peut-être vous intéresser aussi) !

Ne négligez pas votre activité d’indépendant

Normalement, avoir un side project vient plutôt naturellement lorsque vous avez déjà acquis une certaine autonomie et un certain confort dans votre activité de Freelance.
Si ce n’est pas le cas, pas de souci mais soyez bien vigilant à ce que l’enthousiasme que suscite votre nouveau side project pendant son lancement ne vous fasse pas négliger vos clients !
Gardez bien en tête que vos clients constituent votre principale source de revenus !
D’où l’idée de bien vous cadrer vous-même en aménageant des plages horaires bien spécifiques dans votre planning.

Si votre side project est voué à devenir une levier d’acquisition et peut vous amener beaucoup de clients (si vous voulez tester une niche particulière), c’est peut-être que votre activité de Freelance n’est pas encore bien lancée. Dans ce cas, pas de souci pour y passer plus de temps !
J’aborde aussi le sujet des niches dans cet article pour info !

Ne négligez pas votre niveau d’énergie !

Lorsque vous lancez un side project, vous ne pensez qu’à ça au début ; ça vous mange beaucoup d’énergie. Cela peut donc nuire à votre activité de Freelance.
Vous travaillez déjà au moins 35 heures par semaine et vous allez probablement devoir doubler votre temps de travail. Ça peut flinguer votre routine alors attention !
De manière générale, écoutez-vous :

  • Gardez-vous un jour de repos,
  • Faites du sport,
  • Mangez bien,
  • Et vous mettrez le feu à vos side projects !

Conclusion

Voilà, chers Webmasters, j’espère que cette vidéo vous aura plu ! J’espère que vous avez un gros regain d’énergie pour attaquer dès demain (ou dès aujourd’hui ;)) vos propres side projects !
Vous avez maintenant toutes les clés pour bien vous organiser !
N’oubliez pas vos clients parce qu’ils sont pour le moment votre principale source de revenus et ne vous oubliez pas vous-mêmes ; écoutez-vous !

Si vous avez aimé cet article, alors partagez-le et commentez-le, je suis curieux d’avoir vos retours ;).

Pour aller plus loin

Si vous souhaitez faire de la création de site Internet votre métier, je vous conseille ma formation Devenir Freelance Webmaster.
Vous pouvez également vous connecter au groupe Facebook des Freelances Webmasters francophones pour savoir ce que d’anciens élèves pensent de la formation !
Avant cela, vous pouvez aussi accéder à ma formation gratuite de découverte du métier de Webmaster.

Et suivez Web and Free sur Instagram pour être au courant des actualités du Webmaster !

Johann
Johann
Freelance Webmaster, et Web Entrepreneur je partage mes conseils sur la création de site Internet, le Freelancing et le Digital Nomadime.

Rejoignez WebAndFree sur les réseaux

Youtube Facebook Instagram Linkedin

Partager cet article

Vous aimerez sûrement aussi

Dans le même genre que "Comment gérer des side projects quand on est Freelance Webmaster ?" je vous invite à continuer votre lecture avec :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rejoignez la newsletter

Newsletter