BLOG

« Cliqueurs » VS Codeurs : Faut-il toujours être développeur pour créer des sites internet ?

Webmaster VS Développeur

« Cliqueurs » VS Codeurs : Faut-il toujours être développeur pour créer des sites internet ?

Il y a quelques semaines je me baladais tranquilement sur le groupe Freelance Webmaster Francophone, quand je suis tombé sur un petit débat : 

Question :

"Bonjour et merci pour l'acceptation sur le groupe.
J'ai fais de la création de site entre les années 2000 et 2009 et souhaiterais me relancer dans ce domaine, mais je me pose là question au niveau boulot. Est-ce qu'il y a de la demande dans ce domaine ? Autant en worpress qu'en programmation (php, css, ajax) ? Merci pour vos réponses."

Réponse

"Beaucoup de demandes mais les "cliqueurs" prennent une grosse part du marché... Les cliqueurs vendent et promettent des merveilles à leurs clients, au prix d'un vrai dev expérimenté... puis au final on les retrouve sur les différents groupes à demander comment faire car 0 expérience et jamais touché une ligne de code ... Dernièrement, un cliqueur qui me dit vendre la création d'un compte hébergement + domaine + install de wordpress vendu 350 €, qui met 2 jours à le faire... Ça prend une heure max et je le vends 50€, étant un vrai dev ... Ça devient n'importe quoi 🙁"

Et cette réponse soulève 2 questions :

  1. Est-ce qu’il est vraiment nécessaire de savoir coder pour créer et vendre des sites internet ?
  2. Est-ce que la valeur perçue par un client dépend vraiment du fait que le prestataire sache coder ?


C’est ce que nous allons explorer dans cet article !

Un peu d'histoire : l'avènement des CMS

Avec l’essor de l’ère numérique, une multitude d’outils et de technologies ont vu le jour, tous conçus pour simplifier la vie des utilisateurs.

Autrefois, la création d’un site web s’apparentait à un véritable casse-tête, et seules les personnes ayant parcouru un livre épais de 1000 pages parvenaient à concevoir un site fonctionnel.

Cependant, les années 2000 ont marqué l’arrivée des CMS (Content Management System, ou systèmes de gestion de contenu en français) tels que PHPPortal, Xoops, Joomla, WordPress, eZ Publish, Magento… Ces outils ont progressivement démocratisé l’accès au web pour le grand public.

La dernière tendance en date est marquée par l’émergence de solutions SaaS telles que Wix, ou encore Webflow, qui se positionne comme un intermédiaire entre un constructeur de pages et une plateforme de gestion de contenu.

Ces innovations ont indéniablement transformé le paysage traditionnel du développement web.

Anecdote personnelle :

Il fut un temps où je travaillais en tant que développeur pour une agence web, et nous utilisions un CMS entièrement conçu en interne. C’est en 2007 que nous avons opéré un tournant, en adoptant l’usage de CMS externes. Ce changement a radicalement modifié la manière dont l’agence concevait des sites web.

 

L'attrait de la simplicité

Le principal avantage de ces plateformes est leur facilité d’utilisation.

Sans connaissances techniques préalables, un individu peut créer un site web en quelques heures, voire minutes.

Des plateformes comme Wix, Weebly ou Squarespace offrent des interfaces intuitives où l’utilisateur choisit un modèle, le personnalise selon ses préférences et ajoute du contenu via des modules simples.

Cette démocratisation a permis à des millions de personnes, qui n’auraient jamais envisagé de créer un site par elles-mêmes, de posséder une présence en ligne et d’apprendre le web.

Il y en a d’ailleurs beaucoup aujourd’hui qui travaille sur le web car à un moment donné elles ont décidé d’installer un site WordPress.

L'impact sur le métier de webmaster

La facilité et l’accessibilité offertes par ces plateformes ont toutefois suscité des inquiétudes parmi les webmasters traditionnels avec des profils de développeurs.

En effet, finalement tout ce qu’il avaient appris étaient maintenant accessibles à des utilisateurs non codeurs : « les cliqueurs » !

Une concurrence directe, pouvant diminuer la valeur perçue de leur expertise technique.

Après tout, pourquoi un client paierait-il pour un site sur mesure quand il peut en avoir un « presque pareil » à moindre coût ?

Plus besoin de développeur ?

Bien que les systèmes de gestion de contenu (CMS) aient révolutionné la création de sites web, le rôle des développeurs et webmasters reste crucial.

Prenons la métaphore de la révolution agricole : même si la moissonneuse-batteuse a transformé la récolte des céréales, l’agriculteur reste indispensable pour gérer le processus agricole.

De même, malgré la simplicité des CMS, les spécificités des projets web nécessitent souvent une expertise approfondie.

Que ce soit pour des fonctionnalités sur-mesure, la sécurité, le référencement ou un design unique, un professionnel du domaine est souvent requis.

Tout comme l’agriculteur reste au cœur de l’agriculture malgré les avancées technologiques, le développeur et le webmaster demeurent les gardiens essentiels du paysage numérique.

Par conséquent : Cliqueur ou développeur ?

La question elle est vide répondue :

Nous aurons toujours besoin à la fois de développeurs et de « cliqueurs ».

Bien que différents, ces métiers peuvent se complémenter ou se conjuguer. De nos jours, la maîtrise du code n’est plus une nécessité pour créer un site internet.

Toutefois, lorsque l’on se spécialise dans la création de sites web, il est essentiel de connaître les fondamentaux.

Comprendre le HTML, le CSS, le fonctionnement d’une base de données ou encore l’installation manuelle d’un site WordPress est primordial.

Pourquoi ?

Parce que ces éléments constituent les piliers de notre profession.

Même si nous n’avons pas toujours à intervenir techniquement, il est crucial de saisir comment ces outils opèrent.

C’est la raison pour laquelle la maîtrise technique des bases du web est si valorisée dans la formation « Devenir Freelance Webmaster« .

L’objectif n’est pas de transformer les webmasters en développeurs, mais de leur fournir les bases nécessaires pour comprendre les rouages sous-jacents.

Aussi, les développeurs seront toujours utiles pour créer des choses sur mesure que l’on ne peut pas réaliser avec un CMS.
En effet, en 2023, pourquoi passer un mois à coder quelque chose, quand on peut l’avoir en quelques jours avec WordPress ?

Sauf cas, de besoin en ressources, ou juste pour le plaisir de le coder, il n’y pas d’intérêt à le faire.

Le futur game changer : l'avènement de l'IA ?

Avec l’émergence de Chat GPT et de ses semblables, le développement est devenu encore plus accessible qu’auparavant.

Petite plaisanterie à part, on pourrait dire que « ça va Barder » !

De nos jours, il est possible de générer du code simplement en cliquant et en copiant/collant.

Est-ce optimal ?

Peut-être pas, mais ce n’est que le début et l’avenir s’annonce prometteur !

Au final, ce qui compte vraiment aujourd’hui en développement, c’est de saisir la logique sous-jacente.

Une fois la logique assimilée, il suffit presque de demander à GPT de faire le gros du travail…

Les développeurs risquent donc de plus en plus de se transformer en « cliqueurs ».

Aussi douloureux que cela puisse paraître, c’est la réalité et il est inutile de faire l’autruche.

Il est essentiel d’embrasser la technologie et de s’en servir pour rester dans la course.

La question du tarif

Reste à explorer cette question du tarif.

Pourquoi certains « cliqueurs » facturent-ils plus cher que des développeurs ?

Plusieurs éléments entrent en jeu :

1) L’importance de la valeur perçue

Sur le marché, c’est la valeur perçue qui prédomine.

Ce ne sont pas les prestataires qui en décident, mais bien les acheteurs, guidés par la psychologie du marché.

Bien sûr, certains « cliqueurs » facturent l’installation de WordPress à 350 euros.

Est-ce une pratique courante ? Peut-être pas.

Toutefois, si derrière ce « cliqueur » offre une expérience client exceptionnelle et que le site réalisé génère des milliers d’euros de bénéfices, alors le client sera plus que satisfait de son investissement.

2) La problématique du tarif horaire pour les experts

Un développeur experimenté qui facture sont temps à un tarif horaire bas se trompe.

À un certain stade d’expertise, facturer ses prestations à l’heure n’est plus judicieux.

Avec des années d’expérience, soit vous devez augmenter votre taux horaire, soit vous devez facturer en fonction de la valeur perçue (ce qui nous ramène au point 1).

A lire aussi :

Doit-on vendre son temps en Freelance ?

3) L’équilibre

La bonne réponse se trouve certainement entre le cliqueur qui vends « la création d’un compte hébergement + domaine + install de wordpress vendu 350 € et le développeur qui vends la même presta pour 50 euros ».

Conclusion

La création de sites web a connu une évolution remarquable ces dernières années. De la nécessité de maîtriser des langages de programmation complexes à la facilité des CMS, la barrière à l’entrée de ce domaine s’est grandement réduite. Cependant, la question de la valeur ne se limite pas simplement à savoir coder ou non. Elle se situe plutôt dans la capacité à fournir une solution adaptée aux besoins spécifiques du client, à offrir une expérience utilisateur optimale et à assurer un retour sur investissement.

Les « cliqueurs » et les développeurs ont tous deux leur place dans cet écosystème. Alors que les premiers peuvent répondre rapidement et efficacement aux demandes simples, les seconds sont indispensables pour les projets nécessitant une personnalisation poussée, une sécurité renforcée ou des performances spécifiques. La clé réside dans la capacité de chaque professionnel à communiquer sa valeur ajoutée et à s’adapter aux évolutions technologiques, notamment avec l’avènement de l’IA qui pourrait bousculer les codes établis.

En fin de compte, le tarif d’un service ne devrait pas être basé uniquement sur les heures passées ou sur les compétences techniques, mais plutôt sur la valeur réelle apportée au client. Que l’on soit « cliqueur » ou développeur, l’essentiel est de rester à l’écoute des besoins du marché, de continuer à se former et de s’adapter en conséquence. Dans un monde numérique en constante évolution, la flexibilité, la compréhension et la capacité à offrir des solutions pertinentes seront toujours en demande.

Picture of Johann
Johann
Freelance Webmaster, et Web Entrepreneur je partage mes conseils sur la création de site Internet, le Freelancing et le Digital Nomadime.

Rejoignez WebAndFree sur les réseaux

Youtube Facebook Instagram Linkedin Tiktok

Partager cet article

Vous aimerez sûrement aussi

Dans le même genre que "« Cliqueurs » VS Codeurs : Faut-il toujours être développeur pour créer des sites internet ?" je vous invite à continuer votre lecture avec :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez la newsletter

Newsletter
Noté 5/5 par tous nos élèves

Offre exceptionnelle cette semaine sur la formation Culture Web Frontend

Demande de financement Pôle Emploi

Il est possible de faire financer cette formation par Pôle Emploi.
La procédure peut prendre quelques semaines.
Pour en savoir plus, merci de compléter le formulaire ci-dessous :

En Janvier 2024

-20%

sur tout le catalogue
DE FORMATIONS
avec le code promo :

YOUPICEST2024

Bonne année :)